Attentat à Nice: au moins trois victimes, une femme égorgée, auteur interpellé

DSNB Paris News
Spread the love

Une attaque à l’arme blanche a eu lieu ce jeudi matin à Nice, dans le secteur de l’église Notre-Dame, en plein centre-ville faisant au moins trois morts, une femme égorgée

Une femme âgée d’environ 70 ans a été égorgée par un individu muni d’un couteau. L’auteur de l’attaque a fait au moins trois morts, dont deux dans l’église, selon une source gouvernementale et plusieurs blessés.

Une victime qui s’était réfugiée dans un bar à proximité est grièvement blessée. Son pronostic vitale est engagée.

D’après le maire de Nice, Christian Estrosi, le gardien de l’Eglise fait partie des victimes.

Les faits se sont déroulés vers 9h, près de l’église Notre-Dame, en plein coeur du centre-ville de Nice.

Selon nos informations, qui confirment celles du député Eric Ciotti et du maire Christian Estrosi, il s’agit bien d’un attentat terroriste.

L’avenue Jean-Médécin a été bouclée.

Le quartier Notre-Dame a été bouclé.

L’AUTEUR DE L’ATTAQUE « NEUTRALISÉ »

Toujours selon nos informations, l’auteur de l’attentat a été neutralisé par balle par la police municipale. Touché de deux balles, il a été conduit à l’hôpital.

De nombreux coups de feu ont été entendus dans le secteur. Plusieurs détonations également. La BRI et le Raid sont sur place. Les démineurs devaient inspecter l’église.

Le commandant Gavello a demandé aux Niçois d’éviter le secteur et de respecter le périmètre de sécurité. « La situation est sous contrôle », a affirmé l’officier de la direction départementale de la sécurité publique.

Tous les commerces du secteur ont été évacués et fermés.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour « assassinat » et « tentative d’assassinat ».

MINUTE DE SILENCE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Une minute de silence a été observée jeudi à l’Assemblée nationale, en présence du Premier ministre, en hommage aux victimes de l’attaque de Nice juste après le discours de Jean Castex sur le reconfinement.

« Je ne peux, une nouvelle fois dans les circonstances très difficiles que notre pays traverse, dans les épreuves qu’il subit, qu’appeller l’ensemble de la représentation nationale à l’unité et à la cohésion », a dit le chef du gouvernement aux députés, avant de promettre qu’il ferait « tout son possible » pour revenir ensuite dans l’hémicycle.

La séance a été ensuite suspendue par le président de l’Assemblée, Richard Ferrand.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *