Côte d’Ivoire: depuis Bouaké, OUATTARA promet l’enfer à SORO

DSNB Africa News
Spread the love

BOUAKE – Ce vendredi 16 octobre, à l’occasion du lancement de sa campagne pour les élections présidentielles ivoiriennes prévues le 31 octobre prochain, le président-candidat Alassane OUATTARA s’est voulu très direct en réaction aux nombreuses provocations de l’ancien chef rebelle Guillaume SORO, désormais exilé en France.

Si jusque là le président ivoirien avait effectué très peu de sorties relatives à ses adversaires politiques, ADO, comme le surnomment ses admirateurs a choisi l’ancien fief même de la rébellion pour situer clairement l’opinion sur le cas de Soro qui, depuis son retour manqué au bercail en décembre dernier, se donne volontiers à un jeu de provocation visant à narguer le pouvoir d’Abidjan.

Devant plusieurs centaines de milliers de partisans, le chef de l’Etat a fait savoir qu’il  demandera à la France de rapatrier l’ancien chef rebelle, “enivré par l’argent qui prétend depuis Paris m’ avoir installé au pouvoir”.

“(..)  Il y’a un garçon irrespectueux  enivré par l’argent qui prétend depuis Paris m’ avoir installé au pouvoir  grâce à la rébellion.  Pourtant  il ne savait  même pas manier un simple revolver”, a déclaré le président Ouattara .

(..) Il en aura pour son compte bientôt car  nous allons demander à la France de l’extrader pour soutien au  terrorisme . On mettra un terme à ses enfantillages  “, a-t-il martelé.

Guillaume Soro, faut il le rappeler, est visé par un mandat d’arrêt international depuis décembre 2019 pour détournement de denier public et atteinte à la sureté de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *