Côte d’Ivoire-Ghana, la révolution du cacao

DSNB Africa News
Spread the love

Côte d’Ivoire-Ghana-Cacao : Une coopération stratégique inédite ou quand des Africains décident de ne plus se laisser faire.
Ces deux pays, respectivement 1er et 2e producteur de cacao dans le monde, ont décidé d’imposer un prix d’achat minimum de leur cacao. C’est une décision inédite pour deux pays africains, qui illustre une résistance concrète au capitalisme froid qui impose des prix inacceptables aux matières premières. Les pressions sont énormes en ce moment pour faire plier Abidjan et Accra qui, à eux deux, représentent les 2/3 de la production mondiale de cacao. Mais Ouattara et Akufor Addo se disent tout autant déterminés à imposer leur volonté à un marché qui fonctionne à contresens, où c’est l’acheteur qui fixe arbitrairement son prix et non le vendeur qui décide de la valeur réelle de son produit. Bel exemple de résistance et de coopération sud-sud. 

Chapeau à ces deux hommes d’États, qui se dévoilent de jour en jour comme pouvant servir de modèle d’intelligence et de sophistication. L’un comme l’autre n’élèvent jamais le ton et savent imposer respect à leurs interlocuteurs occidentaux, qui comprennent rapidement qu’ils ont affaire à des intellectuels…de vrais intellectuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *