Football : Kolo, que l’Angleterre te soit « légère »

Sports
Spread the love

Après l’Angleterre, l’Angleterre. Touré Kolo Habib, 37 ans, est fait pour le sol anglais. Le dire n’est pas excessif. Toute sa carrière de footballeur  professionnel fut anglaise. Arsenal, Manchester City, Liverpool. Même l’Ecosse où il termine sa carrière à Glasgow Rangers est « anglais ».
Son retour en Angleterre n’est donc pas surprenant. Mais il revient sur sa terre « natale sportive » par la grande porte. Plus pour intégrer un effectif de club, mais le staff technique du champion d’Angleterre 2016, Leicester City, désormais conduit par son mentor, Brendan Rochers. Dont il est l’adjoint direct. Un grand coup. C’est un idylle qui dure depuis l’année Liverpool entre les deux hommes. Et ce n’est pas près de s’arrêter.
Déjà au Glasgow, Brendan avait permis à Kolo d’intégrer son staff et d’apprendre les rudiments et rouages du métier d’entraîneur. Mais l’ancien Éléphant n’a pas dormi sur ses lauriers. Il ne s’est pas contenté de ce simple privilège . Pour se donner de la légitimité, il passera ses diplômes d’entraîneur. Après la licence UEFA B, il décroche la licence A UEFA d’entraîneur de football. Techniquement, il est désormais armé pour entraîner en Europe. Toutes divisions possibles.
Kolo Touré coach adjoint d’un club anglais de Premier laegue. Énorme. C’est le premier Ivoirien peut-être même Africain à ce poste dans le championnat anglais. À tout moment, il peut se retrouver comme principal à Leicester ou à la tête d’un autre club européen. Une grosse fierté ivoirienne.
Voici le cheminement normal qu’il lui fallu avant d’atterrir en équipe nationale de Côte d’Ivoire. Parce que la sélection nationale, que ce soit pour un athlète ou un technicien, c’est l’aboutissement. Et non le commencement. Personnellement, je n’avais pas été d’accord pour sa promotion dans le staff de Vilmot et de Camara Ibrahim dans l’encadrement technique des Éléphants. Parce qu’il manquait d’expérience à ce niveau. Pour moi c’était du Sabri Lamouchi bis.
Maintenant qu’il commence effectivement à se faire la main sur un banc dans un grand championnat comme celui de l’Angleterre, on peut accorder du crédit à sa présence dans un staff tricolore ivoirien. Quand bien même il a encore beaucoup à apprendre.
En tout cas, on ne peut que souhaiter un très bon début de carrière d’entraîneur à Habib Kolo qui débute effectivement en Angleterre, là où sa carrière de footballeur commençait il y a une vingtaine d’années. Kolo l’Anglais . Que ta « terre anglaise » te soit « légère » champion ! Pour que tu puisses glaner des titres et des trophées sur le banc comme tu en as eus sur le rectangle vert.

Tibet Kipré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *