Migrants bloqués au large de Malte : le pape lance un appel à la solidarité européenne

International
Spread the love

Près de cinquante migrants ballottés en Méditerranée attendent qu’un pays les accueille. Mais l’appel du pape n’a pas trouvé d’écho auprès de l’Italie et de Malte.

Le pape François a interpellé, dimanche 6 janvier, les dirigeants européens pour qu’ils accueillent enfin 49 migrants, dont plusieurs enfants, ballottés en Méditerranée depuis plusieurs jours.

Devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre à l’occasion de la traditionnelle prière de l’angélus, le souverain pontife a lancé :

« J’adresse un appel pressant aux dirigeants européens afin qu’ils fassent preuve de solidarité concrète à l’égard de ces personnes. »

Ces migrants bloqués à bord de deux navires d’ONG allemandes, Sea-Watch et Sea Eye, tout près des côtes maltaises, ont entamé ce week-end leur deuxième semaine en Méditerranée pour certains, leur troisième pour d’autres, sans qu’aucune solution ne soit en vue.

L’Italie et Malte restent intraitables

L’Italie et Malte ont confirmé dimanche qu’elles n’avaient aucune intention d’autoriser ces deux navires à accoster. « En Italie, plus personne n’arrive. C’est la ligne et elle ne changera pas », affirme le ministre italien de l’intérieur Matteo Salvini et patron de la Ligue (extrême droite), dans un entretien dimanche avec le quotidien Il Messaggero« Les ports italiens sont et resteront fermés », a-t-il réitéré sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *