Le FMI réduit sa prévision de croissance du Nigeria pour 2018

DSNB Africa News
Spread the love

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse le taux de croissance économique du Nigeria pour 2018, avec une nouvelle prévision de 1,9%, selon son dernier rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale.

En effet, l’organisation avait annoncé, en décembre 2017, un taux de croissance de 2,1% du PIB, grâce notamment aux réformes entreprises par le gouvernement. Elle avait tout de même attiré l’attention sur la fragilité de la situation économique du Nigeria, malgré une récente sortie de récession.

Coté inflation, le FMI annonce une prévision de 12,4%, après les 16,5% enregistrés en 2017, et 13,5% pour 2019. Une prévision qu’elle attribue au resserrement de la politique monétaire et à la modération de la hausse des prix des produits alimentaires.

Dans son rapport, le fonds international indique, par ailleurs, que l’Afrique subsaharienne devrait connaître une croissance de 3,1% et 3,8% respectivement en 2018 et en 2019.  Des taux freinés les économies nigériane, sud-africaines et angolaises.

« Le continent pourrait faire beaucoup mieux si ces économies reposent sur des bases plus solides, en particulier l’Afrique du Sud et le Nigeria. Elles sont vraiment grandes et touchent un certain nombre de pays de leur voisinage », selon Gian Maria Milesi-Ferretti du département de la recherche du Fonds monétaire international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *